L’ombre de Paco de Lucia sur le festival flamenco y feria de Pau

le festival Flamenco y feria se déroulera du 24 au 26 juin
3 mai 2016
Pau : la magie du flamenco a opéré
27 juin 2016

L’ombre de Paco de Lucia sur le festival flamenco y feria de Pau

Après l’impressionnant succès rencontré l’an passé, le festival flamenco y feria connaîtra sa seconde édition après sa résurrection en 2016. Le programme est de haute-volée.

Après la réussite de l’an passé - 20 000 personnes avaient répondu au rendez-vous - le défi qu’ont à relever les organisateurs du festival flamenco y feria est bien de transformer l’essai pour la deuxième édition d’un événement qui se déroulera du 24 au 26 juin.
Pour cela, un seul chemin, celui de la qualité et de l’exigence. Le centre culturel espagnol (CCEP), organisateur de la manifestation et ses bénévoles regroupés derrière Angel Jimenez et Sonia Espejo, ont donc travaillé à garder l’esprit du festival - gratuité et ambiance espagnole sur la place Royale et spectacles payants au théâtre Saint-Louis - tout en visant à monter en gamme. Ce qui explique que l’ombre du légendaire guitariste Paco de Lucia, disparu l’an passé, plane sur l’événement.

Le meilleur danseur du monde samedi au St-Louis

«Son épouse Gabriela Sanchez Canseco Vallejo sera la marraine du festival et sera présente» peut ainsi annoncer Angel Jimenez. «Qu’elle ait choisi de venir à Pau est aussi un signe de l’importance pris par le festival» pouvait saluer le guitariste Pascual Gallo, compagnon de route du maestro, lors de la présentation récente de la manifestation. Paco de Lucia sera aussi présent sur l’écran du Méliès le dimanche 26 juin (18h) avec la projection du film La Busqueda qui rend hommage à l’artiste mais aussi dès le vendredi (21h au Saint-Louis) avec la prestation la compagnie Nino Sève, premier prix de guitare flamenco l’an passé en Espagne.
Pour le reste, la programmation intègre des artistes qui sont parmi ce qui se fait de mieux aujourd’hui dans l’art du flamenco. Pascual Gallo sera ainsi invité le samedi soir à se produire au théâtre Saint-Louis, aux côtés de la compagnie Del Farruco. «Farruco, c’est tout simplement l’un des deux meilleurs danseurs du monde. Et l’autre, c’est son frère» explique Angel. Ce dernier a eu la chance de rencontrer plusieurs fois Farruco. «Nous avions échangé à l’époque nos numéros de téléphone et sommes toujours restés en contact depuis.»
A côtés des deux spectacles payants de Saint-Louis, l’organisation reprend les recettes qui ont fonctionné l’an passé. Installation d’un village andalou place Royale, avec chapiteau, mobilier venu d’Espagne, scène, tables, décoration florale, garderie...De quoi créer une véritable feria en Béarn du vendredi 17h à au dimanche soir.
A priori, si le soleil est de la partie, peu de risque de se planter. D’autant que les spectacles gratuits se succéderont, de la flash-mob à la parade d’ouverture, en passant par les nombreux concerts (Sarsalé, Gypsi land, Sangre y fuego, José Maria, Santa Bahia, Alma Flamenca...), bals, initiation, promenades en calèche, journée des familles, démonstration de danses...Bref, ce sera Séville avec vue non plus sur le Guadalquivir mais sur le Gave de Pau. Avec, pour les prochains crus, l’ambition de doubler la fréquentation.
Source : http://www.larepubliquedespyrenees.fr/2016/06/01/l-ombre-de-paco-de-lucia-sur-le-festival-flamenco-y-feria-de-pau,2029643.php?xtmc=flamenco&xtnp=1&xtcr=2