La République : Flamenco y feria à Pau : et de trois les 23, 24 et 25 juin !

le-festival-flamenco-a-deja-attire-20-000-personnes-fin-juin-place-royale
La République : la fièvre andalouse bientôt à Pau
9 juin 2017
La République : Pau : ils étaient « plus de 25 000 » pour le flamenco
12 juillet 2017

La République : Flamenco y feria à Pau : et de trois les 23, 24 et 25 juin !

Vendredi, samedi et dimanche, la ville s’enflammera de nouveau dans une ambiance sévillane qui revient pour la troisième année consécutive place Royale.

Place Royale, des bodegas, 350 m2 de restauration typique espagnole en continu et 4 800 lampions cerneront le village du festival dont l’entrée, comme pour les deux précédentes éditions, sera gratuite. Vendredi, samedi et dimanche, l’ambiance de feria sévillane s’installera dans la ville « pour une fête populaire, qualitative et intergénérationnelle » se plaît à rappeler Angel Jimenez, directeur du festival pour lequel « 120 bénévoles travaillent d’arrache-pied depuis 10 mois ».

Trois jours de partage

Porté par le Centre culturel espagnol de Pau (CCEP), soutenu par la Ville, le Département et le Centre communal d’action sociale (CCAS), ce festival « demande beaucoup de volonté. Chaque année, il gagne un cran en qualité et en engouement ». Trois jours de partage avec le monde flamenco et les associations de Pau, des alentours mais aussi de bien plus loin. Une fois encore donc, l’Andalousie occupera la place Royale. Ce vendredi, avant l’inauguration officielle à 18 h 30, diverses animations sont prévues dans la ville pour créer l’ambiance : à 17 h, place Clemenceau, flash mob puis à 18 heures, parade d’ouverture en présence des chevaux, des calèches, des chars et des troupes de danse du festival. À partir de 19 heures, des ballets, des spectacles, des concerts gratuits pour un final au bal sévillan. Le lendemain samedi 24 juin, le village dont l’entrée sera toujours gratuite, ouvrira à 10 h 30. Ensuite, toute la journée, se succéderont des spectacles, des ballets, des groupes de flamenco traditionnel, un hommage à Manitas de Plata par Los Rumberos catalanes, puis pour finir la soirée un bal sévillan à partir de 0 h.

Un défilé de mode

Dimanche 25 juin, la journée commencera par une messe andalouse à 11 heures. Accompagnée du groupe Alma Flamenca, la chanteuse Anne Etchegoyen interprétera des chants sacrés. Après le repas de l’aficion (paella... royale bien sûr !) à 12 h 30, la journée rassemblera les familles intergénérationnelles. À 15 heures, une flash mob sera suivie d’une initiation à la danse avec présentation des associations locales. Ensuite, concerts et, pour finir la troisième édition du festival Flamenco y feria, un bal sévillan. Dans le village, diverses animations seront proposées tout au long de ces trois journées. Notamment dimanche, dans l’après-midi, un défilé de mode réunira deux résidentes de Nouste Soureilh. À 98 ans et 93 ans, elles arboreront le costume andalou, tout comme leurs deux accompagnatrices et deux élèves du lycée de la mode Campa de Jurançon. À noter que durant toute la durée du festival, différents services permettront au public de vivre des moments sereins : une garderie pour les enfants gratuite, une structure gonflable, un poste de secours, des toilettes ainsi qu’un stand du centre culturel espagnol de Pau (CCEP) où toutes les informations sur les différentes activités seront présentées. Il ne manque plus qu’une belle météo pour que cette fête colorée, conviviale et chaleureuse soit pleinement réussie.  

Des étoiles vendredi, samedi et dimanche soir au Saint-Louis

Les trois journées de Flamenco y Feria se termineront toutes les trois en beauté par trois spectacles de haute qualité au théâtre Saint-Louis, avec vendredi et samedi (à 21 heures) ainsi que dimanche (à 20 h 30), des étoiles internationales. Un conseil : dépêchez-vous de réserver à l’office de tourisme place Royale... Tout commencera ce vendredi, à 21 heures au Saint-Louis avec la Catalane Karimé Amaya et sa compagnie de Barcelone. Née en 1985, cette « déesse » du flamenco, nièce de Carmen Amaya, débute à 9 ans dans la compagnie de ses parents, la danseuse Mercedes Amaya et le guitariste Santiago Aguilar. Dansant avec les plus grands, Israel et Pastora Galvan, Maria Pages, Farruquito, etc., elle présentera à Pau « un spectacle qui s’annonce féerique, accompagné de ses musiciens ». Le lendemain samedi 24 juin, également à 21 h au Saint-Louis, c’est le bailor Farruquito et sa compagnie de Séville qui enchanteront le public. « Cet artiste choisit ses dates » note Angel Jimenez. Il a choisi Pau le 24 juin. Considéré par les critiques spécialisés comme « le meilleur danseur flamenco d’aujourd’hui », il présentera « Improvisao », salué aux États-Unis. Ce nouveau spectacle, qui reflète la vérité et les racines du flamenco le plus intime, marque un retour à ses origines traditionnelles et magiques de l’artiste sans aucun artifice dans une mise en scène minimaliste, avec pour seul credo l’improvisation. Résultat : le spectacle est renouvelé chaque jour. Un spectacle supplémentaire s’est ajouté dimanche 25 juin (à 20 h 30 au Saint-Louis), au vu « de la fréquentation en 2016. On se doit de rester sur la qualité ». Place à une soirée « intime, passionnelle, remplie de sentiments, de délicatesse et de force à la fois ». Juan Antonio Sanchez et sa compagnie (Cordoue), transporteront le public dans son univers. Un magnifique final !
Source : La République